2017.01.25 Inauguration obélisque Goscinny à Angoulême

Le mercredi 25 janvier a été inauguré en grande pompe un monument, le plus haut d’Europe à ce jour, rendant hommage au célèbre scénariste d’Astérix. Avant cela, la capitale de la BD avait déjà sacré les grands talents du 9e art.

Après les murs peints d’Angoulême, le buste d’Hergé sculpté par son ami chinois Tchang, la statue en bronze de Corto Maltese, voici l’obélisque René Goscinny !

Ce projet pharaonique orchestré par Aymar du Chatenet, époux d’Anne Goscinny, avec l’accord du festival de BD d’Angoulême et la mairie de la ville va prendre corps sur le parvis de la gare et sera inauguré le mercredi 25 janvier.

Ce monument de 5,83 mètres de haut pesant 7 tonnes a été taillé en un temps record de seulement deux mois par Gaspard Lapelerie, un tailleur de pierre du Lubéron, installé à Lacoste. Le monolithe de pierre sur lequel sont gravées 82 citations extraites des œuvres du scénariste d’AstérixLucky LukeIznogoudLe Petit Nicolas et Les Dingodossiers, s’inscrira dans la durée. Certaines formules «goscynniennes» inscrites sur cet obélisque sont déjà entrées dans le langage quotidien, comme «Ils sont fous ces Romains!», «Trouver la potion magique», «Tirer plus vite que son ombre», ou «Vouloir être calife à la place du Calife»…

À la suite de l’inauguration de l’obélisque, aura lieu la remise du Prix Goscinny à Angoulême, lançant ainsi officiellement l’année Goscinny, célébrant le 40e anniversaire de sa mort.