2014.01.25 Prix Artémisia

Comme chaque année, le Prix Artémisia est proclamé le 9 janvier, date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir. L’objectif de l’association Artémisia est de mettre à l’honneur la production féminine dans la bande dessinée pour le scénario et/ou le dessin.

Pour cette septième édition, le jury a arrêté son choix Ainsi soit Benoîte Groult, de Catel, publié chez Grasset.

Une rencontre entre deux femmes de génération différente. L’une est écrivaine, mais c’est aussi la femme-symbole d’un moment important du féminisme. L’autre, qui est dessinatrice, est à son écoute, esprit ouvert et crayon en main. La main est habile, experte. L’oreille, attentive. Résultat, un gros album où vous trouverez tout ce que vous voulez savoir sur le féminisme sans jamais penser à le demander. Un petit retour en arrière pour ne pas avancer en aveugle et pour que les filles d’aujourd’hui ne régressent pas trop. Salutaire !

Benoîte Groult, qui dit ne pas aimer la bande dessinée, a suffisamment apprécié la bédéaste pour en devenir son héroïne : « J’ai ressenti le coup de foudre de l’amitié dès ma première rencontre avec Catel. J’ai vraiment eu l’impression, en la voyant s’emparer de ma vie, d’entrer dans un univers de liberté, de vérité et d’humour. »

Ainsi soit Benoîte Groult est davantage qu’une biographie en dessins : c’est véritablement une odysée de la femme moderne, une épopée contemporaine qui se confond avec l’histoire des femmes, et pas seulement des femmes de lettres ou des privilégiées de la société. C’est un peu l’histoire de TOUTES les femmes et de leur bataille, sans cesse recommencée, pour leur émancipation.

Ainsi soient-elles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *